vendredi 25 novembre 2011

Lu : Outremonde 11 : Mystérieuse Forêt

Le onzième numéro du webzine Outremonde est disponible depuis peu sur leur site internet, avec pour thème Mystérieuse Forêt. Tout un programme. Voici le détail, après une couverture simple mais efficace signée Annick de Clercq :


Six nouvelles sont au programme de ce numéro :

Bad Seed (Mauvaise graine) de Patrice Mora profite d'un bon travail d'illustration de Bluesnake qui colle parfaitement à l'esprit de la nouvelle. Le texte prend un point de vue intéressant et met rapidement dans l'ambiance par son vocabulaire et sa construction bien choisie. J'ai beaucoup aimé la progression de la conclusion, également. Une excellente nouvelle que voilà, qui augure du meilleur pour la suite.

Comme la feuille au vent, de Siléas, interpelle par son illustration peu commune avec le reste du corpus de ce numéro. L'illustration de Clg colle pourtant bien avec la nouvelle, et symbolise le Volontaire, bastion malgré lui des Hommes. Le texte est ambitieux dans ce qu'il décrit, et les changements de points de vue assurent un bon rythme de lecture. Par contre, la conclusion m'a semblé trop rapide pour vraiment avoir un impact. Dommage.

Avec Forestation, Elie Darco nous projette directement dans les premières lignes du texte avec son illustration immersive et évocatrice. Christian Perrot, l'auteur, nous plonge dans un récit S-F/Fantastique proche d'une intrigue à la X-Files. Sauf que cette fois, les héros ne parviennent pas à endiguer la situation. La nouvelle, plus sombre qu'il n'y parait, fonctionne très bien même si elle se révèle plus simple que les autres textes qui l'entoure.

Une saison mauve de Romuald Herbreteau profite du talent de Tony Patrick Szabo qui sait mettre en place une ambiance toute particulière à chaque dessin. Il faut dire : l'ambiance, c'est ce qui fait tout le charme de cette nouvelle dépressive et désespérée où le "héros" se révèle être un beau salaud. Une superbe réussite, âpre, parfois dérangeante, mais jamais racoleuse.

L'arbre aux lunes de Didier Reboussin est une vraie merveille. D'un style soigné et prenant, il crée un univers passionnant que l'on découvre à l'échelle des regards de deux individus. Le récit suscite des images qui laissent rêveuses. L'illustration de Cyril Carau résume parfaitement la vision incroyable née dès les premières lignes du texte. 

Après la pluie, dernière nouvelle de cet Outremonde, est signée Thomas Spok. Si il est tiré d'un appel à texte permanent et porte sur la fuite du temps, il répond bien aux autres textes dans leur création d'un univers et l'immersion du lecteur dans celui-ci. Nouvelle à l'aura particulière, elle s'insère parfaitement dans cet Univers 11. L'illustration d'Alda, réussie, plonge directement le lecteur dans l'ambiance, un maître mot dans les illustrations de ce numéro.

Le petit plus, c'est la promotion de divers supports dans le webzine (fanzine, éditions etc...). Cet effort d'ouverture est à souligner et à encourager. Et à côté, les nouvelles sont excellentes, tout comme les illustrations. On ne boudera donc pas notre plaisir devant ce bel objet, un webzine de très haute qualité.

1 commentaire:

  1. Hello Kevin

    Très content que mon texte t'ai plu.

    Didier

    RépondreSupprimer